Les sources du droit à l’aune de la pratique judicaire - 11 décembre 2014

Cycle Histoire




Les sources du droit à l’aune de la pratique judicaire

11 décembre 2014

De 09h00 à 18h30

Grand’chambre de la Cour de cassation
Entrée par le 5 quai de l’Horloge, Paris 1er


« Dans un but de valorisation d’un fonds patrimonial exceptionnel hérité notamment de l’Ancien droit, la Cour de cassation a initié avec l’Institut d’histoire du droit de l’Université Panthéon-Assas (Paris II) un partenariat de haut niveau voué à l’histoire du livre juridique.

A partir de recherches menées sur un catalogue resté largement inexploité, cette première journée d’étude, organisée avec le concours de l’Association française pour l’histoire de la justice, propose d’examiner à différentes époques la place des diverses sources du droit dans la pratique judiciaire.

Trouvant un écho particulier dans les réflexions engagées sur la justice, ses enjeux, ses inspirations et ses méthodes, les débats offriront de mettre en regard les conceptions des praticiens du droit avec celles des historiens de la science juridique. Une relation entre le passé et le présent sera ainsi constamment maintenue pour mettre en lumière les permanences et les ruptures pouvant exister dans l’approche des sources du droit. »



***

*


Programme :



09h00 : Discours d’ouverture

Bertrand LOUVEL, premier président de la Cour de cassation (retrouvez le texte de l’intervention)

09h15 : Le fonds patrimonial de la bibliothèque de la Cour de cassation : perspectives de recherche

Clément PIEYRE, conservateur d’État, directeur de la bibliothèque de la Cour de cassation



« Les sources de la jurisprudence »

sous la présidence de Jean HILAIRE,
professeur émérite à l’Université Panthéon-Assas (Paris II)


09h30 : La typologie des normes

- Approche historique

Luigi Alberto SANCHI, chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique (C.N.R.S.)

- Approche contemporaine

Philippe INGALL-MONTAGNIER, premier avocat général à la première chambre civile de la Cour de cassation

10h30 : Pause

10h45 : L’ordonnancement des normes (I) : la valeur des codes

- Approche historique

Nicolas WAREMBOURG, professeur à l’École de droit de la Sorbonne (Paris I)

- Approche contemporaine

Mattias GUYOMAR, conseiller d’État, rapporteur général de la Commission supérieure de codification

11h45 : L’ordonnancement des normes (II) : la place de la coutume

- Approche historique

Virginie LEMONNIER-LESAGE, professeur à l’Université de Rouen

- Approche contemporaine

Gilles ROUZET, notaire honoraire, ancien conseiller à la Cour de cassation en service extraordinaire

12h45 : Discussions

13h00 : Déjeuner libre


« La jurisprudence comme source »

sous la présidence de Laurent LE MESLE,
premier avocat général à la chambre commerciale de la Cour de cassation


14h00 : La place et la valeur des consultations et des mémoires

- Approche historique

Olivier DESCAMPS, professeur à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), directeur de l’Institut d’histoire du droit

- Approche contemporaine

Louis BORE, avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation

15h00 : La place et la valeur des rapports et des avis

- Approche historique

Sylvie HUMBERT, professeur à l’Institut catholique de Lille

- Approche contemporaine

Jean-Michel SOMMER, président de chambre à la Cour d’appel de Versailles, ancien conseiller référendaire chargé de mission procédure auprès du premier président de la Cour de cassation

16h00 : Pause

16h15 : La structure et la valeur de la décision

- Approche historique

Monique BONNET, ingénieur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (C.N.R.S.)
.
- Approche contemporaine

Dominique LORIFERNE, président de chambre à la Cour de cassation

17h15 : La diffusion de la jurisprudence comme source de droit

- Approche historique

Boris BERNABÉ, professeur à l’Université Paris Sud (Paris XI)

- Approche contemporaine

Jean-Paul JEAN, président de chambre à la Cour de cassation, directeur du service de documentation, des études et du rapport

18h15 : Discussions

18h30 : Conclusion

Jean-Louis HALPÉRIN, professeur à l’École normale supérieure



Lien vers le programme en PDF


***

*


Pour toute inscription via le formulaire merci d’indiquer votre qualité (magistrat, avocat, étudiant, ...), le nombre de places disponibles en Grand’Chambre est de 175.

Manifestation validée au titre de la formation continue des magistrats et des avocats



En savoir plus sur le cycle