Femmes, droit et justice

Lundi 11 mars 2019

.

Si l’institution judiciaire est aujourd’hui largement féminisée, l’accession des femmes aux professions juridiques n’a guère plus d’un siècle. Celle-ci s’est faite pas à pas, initiée par des pionnières qui embrassèrent notamment la profession d’avocat et de magistrat. Il s’agira de retracer le parcours de ces battantes, et d’examiner la place des femmes, aujourd’hui dans l’exercice des métiers du Droit.
Il conviendra aussi de s’interroger sur les représentations des femmes et des jeunes filles par l’institution judiciaire, à travers la prise en charge des mineures délinquantes et le traitement de la criminalité féminine.

.

Propos introductifs

Bertrand LOUVEL, premier président de la Cour de cassation


.

François MOLINS, procureur général près la Cour de cassation


.

Isabelle ROME, haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes du ministère de la justice


.

PREMIÈRE PARTIE : FEMMES DANS LA JUSTICE D’HIER

.

Première table ronde

Animée par Christine FERAL-SCHUHL, présidente du Conseil national des barreaux


.

Jean-Paul JEAN, président de chambre honoraire à la Cour de cassation, secrétaire général de l’AHJUCAF (Association des Cours suprêmes judiciaires francophones)


.

Gwenola JOLY-COZ, présidente du tribunal de grande instance de Pontoise, membre fondatrice de l’association « Femmes de justice »


.

Marie-Aimée PEYRON, bâtonnier de l’ordre des avocats du Barreau de Paris


.

Mathieu DELAHOUSSE, journaliste, grand reporter à L’Obs


.

Seconde table ronde

Animée par Myriam BERNARD, cheffe de service des ressources humaines au secrétariat général du ministère de la justice


.

Aurore BOYARD, avocate


.

Anne-Sophie BERNACHOT, magistrate, présidente de l’association des jeunes magistrats


.

Christelle ROTACH, directrice de la maison d’arrêt de la Santé


.

Sylvie FRAT, greffière à la cour d’assises de Pontoise


.

Marianne ROUX, directrice de service du STEMO Lyon Sud, DPJJ


.

Marie-Pierre PERE, notaire associé, membre honoraire du bureau du Conseil supérieurdu notariat


.

Astrid DESAGNEAUX, huissier, présidente de l’association “ Femmes huissiers de justice”


.

Conclusion de la matinée

Sandrine ZIENTARA-LOGEAY, avocate générale à la Cour de cassation, coordinatrice du rapport sur la féminisation de la Justice


.

DEUXIÈME PARTIE : LES REPRÉSENTATIONS DES FEMMES ET DES JEUNES FILLES PAR LA JUSTICE

.

Troisième table ronde : la prise en charge des jeunes filles dans la justice des mineurs

Animée par Valérie SAGANT, directrice de la “mission de recherche Droit et Justice”


.

Aminata NIAKATE, avocate, présidente de la commission égalité au Conseil national des barreaux


.

Elsa BENSAÏD, conseillère à la chambre spéciale des mineurs de la cour d’appel de Nancy


.

Sandrine COLLIN, directrice de service de l’EPEI de Villiers le Bel - DPJJ


.

Arthur VUATTOUX, maître de conférences en sociologie


.

Présentation des travaux “Genre et justice” réalisés par des auditeurs de justice

Animée par Marion WISZNIAK, magistrate, coordinatrice de formation à l’Ecole nationale de la magistrature


.

Quatrième Table ronde : Le traitement judiciaire de la criminalité féminine

Animée par Isabelle HORLANS, journaliste et auteure


.

Françoise DUMONT, docteur, chef de service de psychiatrie de l’enfant et adolescent du centre hospitalier d’Argenteuil, expert près la cour d’appel de versailles


.

François SAINT-PIERRE, avocat


.

Catherine MENABE, maître de conférences, directrice du DU de criminologie à l’université de Lorraine


.

Dominique BORRON, procureur adjoint près le tribunal de grande instance de Nanterre


.

Propos conclusifs

Isabelle ROME, haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes du ministère de la justice


.