L’office du juge et les cours suprêmes

Le 5 juillet 2021, en Grand’chambre de la Cour de Cassation s’est tenue, dans le cadre du cycle Penser l’office du juge, la conférence L’office du juge et les cours suprêmes au cours de laquelle sont intervenus Madame Chantal Arens, première présidente de la Cassation et Monsieur Bernard Stirn président de section honoraire au Conseil d’Etat, président de la société de législation comparée.

La conférence, à laquelle ont participé des magistrats de la Cour de cassation et de la cour d’appel de Paris, le président de l’Ordre des avocats aux Conseils, des universitaires, tous modérateurs de précédentes conférences, a été l’occasion de réfléchir à l’office du juge de cours suprêmes dans un contexte de crises protéiformes et dans un environnement en mutation.

Le phénomène d’internationalisation du droit et de la justice, l’importance croissante du droit comparé ont été notamment abordés, les intervenants soulignant la responsabilité particulière des cours suprêmes dans le renforcement du dialogue des juges et dans la défense des valeurs fondatrices de l’état de droit.

Fort de son succès, le cycle penser l’office du juge se poursuivra à la rentrée, avec une conférence sur l’office du juge et l’Etat de droit prévue en Grand’chambre le 13 septembre à 17 heures, accessible en direct sur le site internet et les réseaux sociaux de la Cour de cassation.


Sous la direction scientifique de
Mme Sylvie PERDRIOLLE
présidente de chambre honoraire,
Mme Sylvaine POILLOT-PERUZZETTO, conseillère en service extraordinaire à la chambre commerciale de la Cour de cassation
et M. Lukas RASS-MASSON, professeur à l’Université Toulouse 1 Capitole, directeur de l’École européenne de droit de Toulouse.


  • Chantal ARENS, première présidente de la Cour de cassation
  • Bernard STIRN, président de section honoraire au Conseil d’État, membre de l’Institut, président de la Société de législation comparée (SLC)