Introduction

Le temps joue un rôle déterminant dans la qualification de certaines situations juridiques (chapitre 1), mais également dans la reconnaissance d’un certain nombre de droits subjectifs (chapitre 2).