Introduction

L’instauration d’une règle de droit tend avant tout à garantir l’égalité juridique de tous. Il s’agit du fondement même d’un État de droit et ce n’est certainement pas par hasard que la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen commence en son premier article par poser ce principe  : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». À défaut d’égalité économique ou sociale, la norme constitu-tionnelle garantit l’égalité des droits. Mais l’effectivité de l’exercice de ces droits risque d’être remise en cause par les différences de situation de chacun des sujets de droit. Les règles d’ordre public tendent donc à compenser, en droit, les inégalités de fait. C’est ainsi que le sujet de droit, lorsqu’il est faible ou réputé tel, est protégé dans les différents aspects de son existence  : dans sa vie personnelle et familiale (chapitre 1), dans ses relations de travail, économiques et sociales (chapitre 2) et bien entendu dans le cadre du procès (chapitre 3).