Introduction

Le juge n’est pas le récipiendaire passif des preuves apportées par les parties au soutien de leurs prétentions. Il lui appartient de les administrer pour assurer la manifestation de la vérité tout en préservant les droits fondamentaux des justiciables. Ce travail de conciliation suppose que soient précisées les techniques permettant la découverte des faits (titre 1) et les principes gouvernant la présentation en justice des preuves (titre 2).