Data engineer

Retour à la recherche

Data engineer -  45-70 k€ brut annuel, selon expérience - CDD, 3 ans renouvelable

Affectation : Bureau des diffusions numériques

Service : Service de documentation, des études et du rapport

Localisation : 5 quai de l’Horloge - 75001 Paris

Présentation du service

Placé sous l’autorité du Premier président de la Cour de cassation et dirigé par un président de chambre, le service de documentation, des études et du rapport (SDER) est composé d’un adjoint au directeur, conseiller référendaire, onze auditeurs à la Cour de cassation et d’un directeur des services de greffe judiciaires, chef de services, coordonnateur d’une équipe de fonctionnaires de greffe et d’agents contractuels.

Le SDER est composé de six bureaux de contentieux, dits « de chambre » ; du bureau du droit constitutionnel et du droit public ; du bureau du droit européen, du droit comparé et des réseaux européens ; du bureau des diffusions numériques et du bureau des publications.

Le SDER assure des missions d’aide à la décision, de documentation et de suivi de la jurisprudence de la Cour de cassation et la diffusion de la jurisprudence. Il gère deux bases de données de décisions : Jurinet et Jurica.

En application des articles 20 et 21 de la loi n° 2016-1321 du 07 octobre 2016 pour une République numérique et des dispositions de l’article 33 de la loi n° 2019-2022 du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice, un décret doit notamment définir les conditions de mise à la disposition du public des décisions de justice et les mentions à occulter pour assurer la protection des données personnelles.

Dans le cadre de l’open data des décisions judiciaires, la Cour de cassation est responsable de la mise à disposition des décisions des bases de données Jurinet et Jurica et se verra confier le pilotage des dispositifs de collective automatisée des décisions de l’ordre judiciaire et des tribunaux de commerce. Dans ce contexte, devront être créés des dispositifs d’occultation des éléments d’identification des personnes physiques, parties ou tiers mais aussi de celles des magistrats ou membres du greffe, en cas de risque d’atteinte à leur vie privée ou leur sécurité. En lien avec les missions d’harmonisation de la jurisprudence de la Cour, des travaux seront conduits pour hiérarchiser les décisions.

Ces nouvelles missions exigent notamment la création d’outils informatiques et l’utilisation d’algorithmes d’apprentissage automatique. Elles appellent également une collaboration étroite avec le ministère de la justice, les juridictions du fond et des partenaires ou sociétés spécialisées dans les technologies de l’information.

 

Description du Poste

Le data engineer a pour mission essentielle la scalabilité d’une application de reconnaissance des identifiants directs (noms, prénoms, adresses…) permettant la pseudonymisation dans un environnement Kubernetes.

Il maintient également les bases de données NoSQL de décisions de justices administrées par la Cour de cassation, les améliore et les adapte aux évolutions des besoins (normalisation des données, nouveaux types de documents à traiter, augmentation du nombre de documents…).

Intégré à une équipe composée d’un data scientist et de développeurs full stack, il participe à l’industrialisation de l’ensemble des projets recourant à l’intelligence artificielle pour faciliter le traitement de la jurisprudence (open data, orientation des pourvois, aide à l’identification de divergences...).

Il exerce ses fonctions en lien avec la cellule anonymisation dirigée par un directeur des services de greffe, le service informatique de la Cour de cassation, et avec les prestataires informatiques extérieurs.

 

Compétences et qualités requises 

  • Diplômé d’une école d’ingénieur (ou équivalent universitaire bac+5 ou supérieur en science des données), le data engineer doit :

  • Avoir une appétence pour les données textuelles et le traitement du langage naturel à l’aide d’algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning) ;
  • Maîtriser le langage Python ;
  • Maîtriser NodeJS ;
  • Maîtriser SQL (Oracle) et NoSQL (MongoDB) ;
  • Avoir une expérience avec Kubernetes ainsi que Docker ;
  • Etre force de proposition dans un contexte évolutif ;
  • Avoir le sens du travail en équipe et le goût de l’innovation au service de l’intérêt général ;
  • Etre organisé ;
  • S’intéresser aux enjeux des métiers de la Justice ;
  • Disposer d’une capacité d’écoute, de synthèse et de restitution.

 

Grille de salaire

  • 45-70 k€ brut annuel, selon expérience
  • Prise de poste : Dès que possible
  • Type de poste : contractuel en CDD, 3 ans renouvelable
  • Avantages :
  • 45j de congés payés
  • Cantine
  • Locaux au cœur de Paris dans un site historique
  • Bureau pour une ou deux personnes
  • Possibilité de télétravail

 

Candidature

Candidature accompagnée d’un curriculum vitae détaillé et d’une lettre de motivation. à adresser par courriel à l'attention de :

Mme Sandrine ZIENTARA

Présidente de chambre, directrice du SDER

Courriel

sder.courdecassation@justice.fr

Renseignements

Mme Céline MARILLY

Adjointe à la directrice du SDER

Téléphone

01.44.32.69.05 / 01.44.32.65.63

Courriel

celine.marilly@justice.fr

Vous devez être connecté pour gérer vos abonnements.

Vous devez être connecté pour ajouter cette page à vos favoris.

Vous devez être connecté pour ajouter une note.