Article 187

Date de la saisine ou de la décision Question posée Statut
18/06/2019
  • Les dispositions combinées des articles 187 et 173 code de procédure pénale, et 186-3 du même code tel qu’interprété par la jurisprudence, en ce qu’elles autorisent le juge d’instruction à rendre une ordonnance de renvoi devant la juridiction de jugement lorsqu’une requête en nullité régulièrement déposée est pendante devant la chambre de l’instruction, sans ouvrir en conséquence la recevabilité de l’appel contre une telle ordonnance, portent-elles atteinte au principe d’égalité devant la loi et devant la justice, aux droits de la défense ainsi qu’au droit à un recours effectif devant une juridiction, garantis par les articles 6 et 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ?
  • Les dispositions des articles 186-3, 187, 173 et 175 du code de procédure pénale en ce qu’elles interdisent l’appel formé contre une ordonnance de renvoi rendue nonobstant le fait qu’une requête en nullité soit pendante devant la chambre de l’instruction, méconnaissent-elles le droit à un recours effectif, le principe de l’égalité et les droits de la défense, garantis par les articles 6 et 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ?
Question examinée
02/10/2018

L’article 187 al. 2 du code de procédure pénale, en ce qu’il autorise le juge d’instruction à procéder au règlement de l’information alors même qu’une requête en nullité est pendante devant la chambre de l’instruction, porte-t-il atteinte aux droits de la défense et au droit à un recours effectif, qui découlent de l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ?

Question examinée
02/10/2018

L’article 187 alinéa 2 du code de procédure pénale, en ce qu’il autorise le juge d’instruction à procéder au règlement de l’information alors même qu’une requête en nullité est pendante devant la chambre de l’instruction, porte-t-il atteinte aux droits de la défense et au droit à un recours effectif, qui découlent de l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ?

Question examinée
27/06/2018

Les dispositions combinées des articles 187 et 174 du code de procédure pénale, en permettant au juge d’instruction de rendre une ordonnance de renvoi devant la juridiction de jugement nonobstant l’examen en cours d’une requête en nullité, et sans ouvrir la possibilité pour la chambre de l’instruction chargée de statuer sur cette requête de prononcer l’annulation d’une telle ordonnance dans l’hypothèse où elle fait droit à la demande d’annulation, portent-elles atteinte au principe d’égalité devant la loi, aux droits de la défense ainsi qu’au droit à un recours effectif devant une juridiction, garantis par les articles 6 et 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ?

Question examinée

Les dispositions de l’article 187 du code de procédure pénale et leur interprétation en ce qu’elles autorisent le magistrat instructeur à clore son instruction et à renvoyer devant une juridiction de jugement, alors même que par application du droit reconnu par l’article 186-1 du même code, un appel contre l’une de ses ordonnances est pendant devant la chambre de l’instruction, ce qui est de nature à priver de toute efficacité la décision de la chambre de l’instruction y faisant droit, contreviennent-elles aux principes constitutionnels d’égalité des citoyens devant la loi, d’effectivité des voies de recours, ainsi qu’au plein exercice des droits de la défense garantis par les articles 6 et 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ?

Question examinée