Arrêt n° 1456 du 10 décembre 2014 (13-24.352) - Cour de cassation - Première chambre civile - ECLI:FR:CCASS:2014:C101456

Agent immobilier

Rejet


Demandeur(s) : la société Cabinet Bedin, société anonyme

Défendeur(s) : M. Michel X...


Sur le moyen unique :

 

 Attendu que la société Cabinet Bedin fait grief à l’arrêt attaqué (Bordeaux, 13 juin 2013) de rejeter sa demande en paiement de la commission prévue par le mandat de recherche que lui avait donné M. X…, alors, selon le moyen, que l’article 72 du décret du 20 juillet 1972, qui prévoit que tous les mandats doivent figurer chronologiquement sur un registre des mandats à l’avance coté sans discontinuité et relié ou tenu sous forme électronique, n’interdit pas qu’il soit fait usage de deux registres distincts, cotés sans discontinuité par ordre chronologique, l’un pour tous les mandats de vente et l’autre pour tous les mandats de recherche ; qu’en effet, ce choix d’organisation du cabinet immobilier n’est contraire ni aux dispositions du texte, ni à son esprit tendant à protéger les droits du mandant ; qu’en décidant le contraire, pour annuler le mandat de recherche conclu entre le cabinet Bedin et M. X…, la cour d’appel a violé les dispositions du texte susvisé, auquel elle a ajouté une condition qu’il ne prévoit pas ;

 

 Mais attendu qu’il résulte de l’article 72 du décret n° 72-678 du 20 juillet 1972 que tous les mandats visés par ce texte sont mentionnés sur un registre unique ; qu’ayant constaté que la société Cabinet Bedin tenait un registre pour les mandats de vente et un registre différent pour les mandats de recherche, la cour d’appel a décidé à bon droit que cette pratique n’était pas conforme aux prescriptions de l’article 72 précité, et que le mandat de recherche donné par M. X… à la société Cabinet Bedin, ne satisfaisant pas à cette obligation, était donc nul, de sorte que la société ne pouvait s’en prévaloir au soutien de sa demande en paiement de la commission prévue par le mandat ; que le moyen n’est pas fondé ;

 

 PAR CES MOTIFS :

 

 REJETTE le pourvoi ;

 


 Président : Mme Batut

Rapporteur : M. Truchot, conseiller

Avocat général : M. Sudre

Avocat(s) : SCP Waquet, Farge et Hazan ; SCP Potier de La Varde et Buk-Lament