Arrêt n°1332 du 18 octobre 2018 (18-60.128 - Cour de cassation - Deuxième chambre civile - ECLI:FR:CCASS:2018:C201332

Médiateur judicaire

Annulation partielle

Sommaire :
Il résulte de l’article 2 du décret n° 2017-1457 du 9 octobre 2017 que les médiateurs peuvent solliciter leur inscription auprès d’une cour d’appel, sans condition de résidence ou d’activité.
Encourt dès lors l’annulation la décision de l’assemblée générale d’une cour d’appel qui rejette la demande d’un candidat à l’inscription en raison de son éloignement géographique.


Demandeur(s) : Mme X...


Sur le grief :

Vu l’article 2 du décret n° 2017-1457 du 9 octobre 2017 relatif à la liste des médiateurs auprès de la cour d’appel ;

Attendu qu’il résulte du texte susvisé que les médiateurs peuvent solliciter leur inscription auprès d’une cour d’appel, sans condition de résidence ou d’activité ;

Attendu que Mme X... , avocate inscrite au barreau de Clermont-Ferrand, a sollicité son inscription sur la liste des médiateurs auprès de la cour d’appel de Bourges ; que, par décision du 19 mars 2018, l’assemblée générale des magistrats du siège de cette cour d’appel a rejeté la candidature de Mme X... ; que Mme X... a formé un recours ;

Attendu que, pour rejeter la demande de Mme X... , l’assemblée générale motive sa décision ainsi : " compte tenu, a minima, de son éloignement géographique " ;

Qu’en se déterminant ainsi, par des motifs tirés de critères étrangers au texte susvisé, l’assemblée générale a méconnu ce dernier ;

D’où il suit que la décision de cette assemblée générale doit être annulée en ce qui concerne Mme X... ;

PAR CES MOTIFS  :

ANNULE la décision de l’assemblée générale des magistrats du siège de la cour d’appel de Bourges en date du 19 mars 2018, en ce qu’elle a refusé l’inscription de Mme X... ;

Dit que sur les diligences du procureur général près la Cour de cassation, le présent arrêt sera transmis pour être transcrit en marge ou à la suite de la décision partiellement annulée ;


Président : Mme Brouard-Gallet, conseiller doyen faisant fonction de président
Rapporteur : M. Sommer
Avocat général : Mme Vassallo