Arrêt n°259 du 14 février 2018 (16-25.649) - Cour de cassation - Chambre sociale - ECLI:FR:CCASS:2018:SO00259

Statuts professionnels particuliers

Rejet

Sommaire :

Il résulte de l’application combinée des articles L. 7112-3 et L. 7112-4 du code du travail que la commission arbitrale des journalistes est seule compétente pour statuer sur l’octroi et le montant d’une indemnité de licenciement, quelle qu’en soit la cause.


Demandeur(s) : M. Philippe X...
Défendeur : la société France télévisions


Sur le moyen unique :

Attendu, selon l’arrêt attaqué (Paris, 31 août 2016), que M. X… a été engagé en 1970 par l’Office de radiodiffusion de télévisions françaises, aux droits duquel vient la société France télévisions, en qualité de pigiste, et exerçait, en dernier lieu, les fonctions de grand reporter ; qu’il a été licencié le 21 mai 2010 pour inaptitude professionnelle et impossibilité de reclassement ; que la commission arbitrale des journalistes a, par décision du 4 janvier 2012, fixé à 220 000 euros le montant de l’indemnité de licenciement due au salarié ; que celui-ci a saisi la juridiction prud’homale d’une demande en paiement de la somme de 220 000 euros au titre de l’indemnité spéciale de licenciement prévue à l’article L. 1226-14 du code du travail ;

 Attendu que le salarié fait grief à l’arrêt de se déclarer incompétent pour statuer sur sa demande en paiement de solde d’indemnité de licenciement alors, selon le moyen, que s’agissant des indemnités de rupture dues au journaliste professionnel, la juridiction prud’homale conserve la plénitude de sa compétence en ce qui concerne toute indemnité autre que celle mentionnée à l’article L. 761-5 du code du travail ; qu’en jugeant au contraire que « le juge prud’homal n’a pas compétence pour statuer sur l’octroi au bénéfice du journaliste d’une indemnité de licenciement, y compris sur le fondement de l’article L. 1226-14 du code du travail prévoyant que le licenciement d’un salarié devenu inapte consécutivement à un accident du travail ou à une maladie professionnelle ouvre droit au bénéfice de celui-ci d’une indemnité spéciale de licenciement », la cour d’appel a violé les articles L. 7112-3 et L. 7112-4 du code du travail ;

Mais attendu qu’il résulte de l’application combinée des articles L. 7112-3 et L. 7112-4 du code du travail que la commission arbitrale des journalistes est seule compétente pour statuer sur l’octroi et sur le montant d’une indemnité de licenciement, quelle qu’en soit la cause, au journaliste professionnel ayant plus de quinze années d’ancienneté ; que le moyen n’est pas fondé ;

PAR CES MOTIFS :

REJETTE le pourvoi ;


Président : M. Frouin
Rapporteur : Mme Ducloz, conseiller référendaire
Avocat général : Mme Courcol-Bouchard, premier avocat général Avocat(s) : SCP Thouvenin, Coudray et Grevy ; SCP Gatineau et Fattaccini