Arrêt n° 127 du 13 janvier 2010 (09-60.203) - Cour de cassation - Chambre sociale

Elections professionnelles

Cassation sans renvoi

 

 


 

Demandeur(s) : le syndicat CFDT santé services sociaux

Défendeur(s) : la société Biomnis, et autres

 


 

Sur les deux moyens réunis :

 

Vu les articles L. 2122- 1, L. 2143- 3, L. 2314-24 et L. 2314-5 du code du travail et les principes généraux du droit électoral ;

 

Attendu qu’à moins qu’elles soient directement contraires aux principes généraux du droit électoral, les irrégularités commises dans l’organisation et le déroulement du scrutin ne peuvent constituer une cause d’annulation que si elles ont exercé une influence sur le résultat des élections ou depuis l’entrée en vigueur de la loi n E 2008-789 du 20 août 2008 si, s’agissant du premier tour, elles ont été déterminantes de la qualité représentative des organisations syndicales dans l’entreprise, ou du droit pour un candidat d’être désigné délégué syndical ;

 

Attendu, selon le jugement attaqué, que les élections des membres du comité d’établissement et des délégués du personnel de l’établissement de Lyon de la société Biomnis ont eu lieu le 13 mars 2009 et que tous les sièges ont été pourvus au premier tour ; que le 9 mars, la CFTC avait retiré la candidature d’une salariée cadre dans le collège non cadre aux élections des délégués du personnel titulaires alors que les opérations de vote par correspondance étaient engagées ; que critiquant diverses irrégularités dans le déroulement du scrutin et notamment les conditions de présidence des quatre bureaux de vote pour l’élection des délégués du personnel et des membres du comité d’établissement, titulaires et suppléants, ainsi que les conditions de dépouillement des résultats, le syndicat CFDT santé sociaux du Rhône a saisi le tribunal d’une demande en annulation de ces scrutins ;

 

Attendu que, pour débouter le syndicat de ses demandes, le tribunal d’instance retient que ni le retrait du nom d’un candidat, présenté par erreur par le syndicat CFTC, de la liste de ses candidats aux élections de délégués du personnel dans le collège non cadre, postérieurement au début des opérations de votes par correspondance, alors qu’il n’a eu aucun élu, ni l’absence de désignation d’un président dans l’un des bureaux de vote n’affectent la validité du scrutin dès lors que la preuve n’est pas rapportée que ces irrégularités ont exercé une influence sur le résultat des élections ;

 

Qu’en statuant ainsi, alors que les irrégularités constatées étaient directement contraires aux principes généraux du droit électoralet affectaient le déroulement du scrutin, de sorte qu’il n’avait pas à s’interroger plus avant, le tribunal a violé les textes susvisés ;

 

Et attendu qu’en application de l’article 627, alinéa 2, du code de procédure civile, la Cour de cassation est en mesure, en cassant sans renvoi, de mettre fin au litige par application de la règle de droit appropriée ;

 

PAR CES MOTIFS :

 

CASSE ET ANNULE, dans toutes ses dispositions, le jugement rendu le 29 avril 2009, entre les parties, par le tribunal d’instance de Lyon ;

 

Dit n’y avoir lieu à renvoi ;

 

Annule les élections des membres du comité d’établissement et des délégués du personnel qui se sont déroulées dans l’établissement de Lyon de la société Biomnis le 13 mars 2009 ;

 

 


 

Président : Mme Collomp

Rapporteur : Mme Morin, conseiller

Avocat général : M. Cavarroc

Avocat(s) : SCP Masse-Dessen et Thouvenin ; SCP Gatineau et Fattaccini