Prévue sur les nouveaux plans d’aménagement de 1873 pour être un "salon de conversation de messieurs les magistrats", cette salle circulaire avait fait l’objet de projets de Duc particulièrement soignés, notamment pour la reconstitution de la cheminée et pour les lambris de chêne entourant la pièce. C’est une décision de la commission de l’intérieur du 21 juin 1934 qui l’a mise à la disposition du Président de l’Ordre des avocats.

Le reste de cet étage dans le bâtiment "gothique" était dès l’origine destinée à abriter différents services du greffe.