Quatrième et cinquième étages

L’étage sous les combles avait été aménagé à l’origine en logements pour divers employés de la Cour. La surélévation de l’aile de la Chambre commerciale, exécutée sous la direction de Paul Domenc, architecte de la Cour, fut effectuée en 1968 et 1969 permettant la création de 22 nouveaux bureaux.
C’est en 1970 que le Service de documentation et d’études, jusque là installé principalement dans les deuxième et troisième étages du bâtiment gothique, a pris possession des locaux du quatrième étage, le fichier étant installé à la place d’une ancienne réserve d’archives, dans le pavillon central.

A la suite de la délocalisation du service de documentation et d’études, le 24 janvier 2003, dans des locaux modernes et fonctionnels situés boulevard Saint-Germain, la salle qui abritait le fichier de jurisprudence accueille désormais les services du greffe de la chambre sociale.

 

Le comble du dôme du pavillon central avait été utilisé dès la première construction en 1868 comme local d’archives. Cela fut fatal à 30.000 volumes de la bibliothèque qui s’y trouvaient entreposés lors de l’incendie de 1871. L’informatisation des greffes et du Service de documentation et d’études a nécessité de nouveaux aménagements plus fonctionnels comme celui du dôme qui surmonte l’escalier d’honneur, où avait été installée une salle informatique de conception moderne

Depuis la délocalisation du Service de documentation et d’études, cet espace est occupé par le greffe de la première chambre civile.

 

La surélévation de l’aile de la Chambre criminelle a été réalisée entre 1976 et 1979. Les travaux étaient dirigés par l’architecte en chef François Davy.